ITINERÁRIO DE PRAIAS
L’île de Maio est un des paradis dans la Terre, réservé aux adeptes, aux fanatiques des plages désertes avec des vastes étendues de sables blancs, des eaux chauds, cristallines, susurrant dans un silence tel qui ont peut écouter ses murmures. Le contact avec cette nature pure et d’une beauté inimaginable, est fait par le visiteur dans une solitude presque absolue s’il veut, parce il ne manque pas des lieus reculés où chacun pourra soulager le stress et d’autres effets de la vie quotidienne. Les alizés contribuent à la production de cette préciosité de la nature, en rabotant des reliefs, dont il reste que le Monte Penoso, dramatique dans son nom, mais moins élevé dans ses plus de 500 mètres, que plusieurs d’autres de l’archipel cap-verdien. Connaître l’île de Maio c’est parcourir ses belles plages sans oublier les précautions nécessaires causés par l’isolement, parce que des plages désertes sont des plages non surveillées et ceux du Nord du territoire peuvent être considérées dangereux pour la natation.

Le reste est à la découverte: à pied ou en jeep, parce que l’accès à beaucoup des étendues de sables se fait qu’en véhicules de locomotion spéciaux ou si le voyageur est préparé et résistant pour des longs randonnées. Loin d’être exhaustifs, ceci on trouve quelques suggestions de plages, en laissant aux disponibilités des visiteurs les choix plus détaillées. A la sortie du village de Maio il y a une belle plage, ce de Bitche Rotcha, en étendant par des kilomètres au-delà de la nouvelle mole. En marchant vers le Sud, pendant environ 45 minutes, on arrive à la plage de Ponta Preta. Au Nord de Vila do Maio, après la saline, on trouve la plage de Morro; et 3 kilomètres après, dans la même direction, on trouvera la plage de Calheta, une communauté de pêcheurs.

En laissant Morrinho dans la direction Nord-Ouest, par un sentier accidenté, on arrive à la plage de Santana, une des plus sauvages et reculées de l’île et aussi un des espaces préférés par les tortues pour la reproduction; aux alentours, on peut profiter aussi des plages de Calhetinha et de Pau Seco.

En restant dans la même région, en Porto Cais, se situent les plages de Tartarugas (tortues) et de Cais (Quais). Du côté droit on voir une énorme saline. En suivant à pied vers le Nord on arrive aux plages de Galeão et de Real. De cette dernière, on voie l’îlot de Laje Branca. Dans la côte Nord de l’île les amoureux des phénomènes de la nature peuvent regarder les tortues et quelques espèces rares d’oiseaux marins dans l’îlot de Laje Branca, devant Pedro Vaz.

Dans la côte orientale on peut visiter la Praiona (Plage Gonçalo), la Prainha (à Pedro Vaz) et la Broca Ribeira (entre Pedro Vaz et Alcatraz). Plus au Sud, après Figueira da Horta, en suivant dans la direction de Ribeira de João et en marchant 10 minutes, on découvre une plage fantastique d’eaux bleu turquoise inoubliable.