MOMENTS DE LA PASSION INTENSE

Si vous cherchez un paradis vierge, à exploiter, l’île de Maio est votre destination. Siutée dans la région appelée de Sotavento, en partant de la capitale sur l’île majeur Santiago, vous y arriverez, par avion, en à peine huit petites minutes. bMaio est une île pacifique, pour qui recherche un contact avec la nature dans son état pure, et associé tout ce que le tourisme balnéaire peut offrir, “le soleil & la mer”, au bcontact avec la culture et les traditions du pays et de son peuple.

C’est l’île la plus plane du Cap-Vert, où curieusement les plaines desertes se croisent bavec la plus grande forêt du pays et où la production de charbon végétal a déjà été bexpressive, en tant que moyen de subsistance de la population locale. Entre la mer, les plaines et des rivières, la pêche, l’agriculture et l’élevage sont les principales ressources de la population. Vous ne pourrez donc pas oublier de goûter le fromage, «uma garoupa» grillée (un poisson) ou une lagouste, le tout made in Maio. Des traditions, habitudes et coutumes qui vaut la peine exlpoiter, en passant par les principales localités, dans un tour sur l’île , où vous pourrez vous croiser avec des ânes ou des poulet sauvages qui se metterons à travers la route. 

En plus de la Ville de Porto Inglês, le centre de l’île, Morro, Calheta, Morrinho, Ribeira D. João, Pai António, Praia Gonçalo, Figueira da Horta, Barreiro, Alcatraz e Pilão Cão, vous attendent. Entre les plages de sable blanc et les eaux cristallines, l’île de Maio invite aussi à la plonger et à la pêche sportive. Ici habite la deuxième plus grande concentration d’espèces maritimes du Cap-Vert, après l’île de Boavista. Le fait de ne pas avoir encore un aéroprt internacional ni un port moderne, a retardé l’arrivée de la modernité, en faisant que le tourisme soit une aventure pour peu dans cette région mais ce n’est pas cela qui fait que l’île soit moins accueillante. Au contraire. Ayez le courage de faire partie du «petit groupe chanceux» qui ont l’opportunité d’explorer de près les enchantements de cette île.

 

OÙ RESTER

Maio a des guesthouses, des résidentielles, des villas, des hôtels et des pensions surtout au centre-ville et aux alentours, une offre diversifiée, conforme votre disponibilité financière. Étant donner qu’il sagit d’une île où le tourisme commence à se développer, il vaut mieux faire des reserves avant de partir. Sur internet il y a plusieurs plate-forme de booking.

 

OÙ MANGER

Il y a plusieurs restaurants en ville et même quelques bars de plage, où vous pourrez profiter d’un repas pendant que vous contempler la mer. À Maio, île de pêche par excellence, il ne manque pas de bplats traditionnels à base de poisson et bde fruits de mer. Mais tenant en compte bla tradition agricole et d’élevage locale, bles options de viande doivent être ténues ben compte. Le plus difficil est de choisir.

 

OÙ FAIRE DES ACHATS

Ici vous ne trouverez certainement pas de «shoppings» ou de magasins sofistiqués. Mais, ce n’est pas de cela que vous cherchez. Il y a quelques marchés locaux où vous pourrez trouvez de l’artisanat de l’île de Maio et quelques souvenirs. Mais, pendant le tour sur l’île, dans certaines localités vous pourrez trouvez des produits et des recuerdos locaux de production traditionnelle. La tapisserie de Cascabulho ou les pièces du Centre de poterie de Calheta en sont des exemples.

 

L’ITINÉRAIRE DES PLAGES

Une grande partie de la beauté et enchantement de l’île Maio se doit à ses plages désertes, certaines lointaines et cachées. bÀ l’exception de la Plage de Bitchi Rotcha, ou de Porto Cais, qui se localisent au centre-ville de Porto Inglês, toutes les autres ont besoin de soins, même celle de Ponta Preta qui même étant proche de la bville, est isolée, une caractéristique du scénario inhospitalier et desértique qui consitue tout le charme de l’île. Cette plage best très connue car elle est recherchée par bles tortue pour  bpondre leurs oeufs comme à la plage de Santana. De reste, c’est se laisser porter et pourquoi pas ramasser des bulots sur la plage paradisique Gonçalo, a l’Este. Le mieux c’est d’effectivement faire le tour de l’île, avec un guide et découvrir de près chacune de ces plages et se surprendre à chaque instant. Ponta Preta, Porto Cais, Dunas de Morrinho, Calhetinha, Baía de Calheta, Praia Real, Pau Seco, Praia da Lagoa, Praia Gonçalo.